Hello

Vous voulez en savoir plus sur ma petite personne?

OK, go, allons-y. Je vous emmène faire un tour.
En fait, il n’y a rien d’exceptionnel, on est d’accord…
Vous êtes toujours là? Bon alors je vous raconte un tout petit peu d’où vient ma passion pour l’image en général.

Je ne savais pas encore écrire que je recopiais déjà les cases de BD de mes héros préférés. Ce n’était alors qu’un moyen de m’occuper et de canaliser mon énergie débordante.
Après un début d’études en éducation physique, je me suis dirigée vers l’industrie graphique à Don Bosco Liège, au début des années 80. J’y ai découvert la beauté du papier, l’art du bel imprimé et le plaisir du visuellement beau.
Diplôme technique en poche, je m’ouvre à l’enseignement et entreprends 3 années de Régendat en Arts Plastiques dans le but de partager cette passion.
C’est au cours de la préparation de mon mémoire de fin d’études en 1989, intitulé « l’enfant de la rue », que je découvre le média magnifique qu’est la photographie.
Plus rien ne m’arrêtera.
Après un an dans l’enseignement et un travail d’éducatrice, je quitte l’école et l’enseignement, retour à Liège, section photographie à Saint-Luc avec comme prof, entre autres, un certain Hubert Grooteclaes, une figure emblématique de la photographie belge. Ce fut trois ans de pure découverte, de capacités et compétences à révéler !
C’est lors de mon jury de fin d’études que je rencontre Alain Shroeder, ancien de Saint-Luc également, mais surtout photographe professionnel et fondateur de l’agence de presse Reporters à Bruxelles. Pas le temps de terminer mon année académique que je suis engagée pour l’assister dans son travail de photographe. Une aubaine pour une jeune photographe sortant de l’école. Avec Alain et au sein de l’équipe de l’agence, le métier entre à grande vitesse.
Petit à petit, je prends de l’autonomie et après quatre ans comme responsable laboratoire et développement C41 et E6 au sein de l’agence, je m’installe comme photographe indépendante.
Pourquoi j’aime ce que je fais?
Ma passion pour l’image se focalise sur les relations humaines tant dans mes reportages que dans l’alimentation de la banque d’images de l’agence. Mes images sont souvent dictées par ces relations, ces visages, ces vécus, ces familles. Je continue de me former et en particulier aux outils informatiques devenus essentiels et incontournables dans le métier.
Fatiguée de courir partout, appareil en bandoulière, je décide en 2008 de me rediriger vers la mise en page et le graphisme. J’accepte de reprendre un statut de salariée tout en restant indépendante complémentaire. Je reprends une formation longue au CEPEGRA (centre de formation pour l’industrie graphique). Intitulé: Gestionnaire de projet graphique.
C’est un sacré défi. Le but recherché est d’unifier mes compétences. J’avais beaucoup de cordes à mon violon, mais il n’était pas accordé. Pari tenu, défi réussi et une compétence supplémentaire vient enrichir mon parcours : la gestion de projet graphique, alliant relations humaines, compétences et connaissances techniques graphiques du monde prépresse, presse offset et numérique.
Mais aujourd’hui, ce qui me passionne, ce qui me fait réellement vibrer, c’est sans aucun doute l’impression grand format de haute définition. Que ce soit pour mes propres travaux ou mieux encore pour ceux des autres, imprimer le plus fidèlement possible avec les outils actuels est un réel plaisir.
Un parcours où se marient photographie, dessin, impression, livre, collage, montage, graphisme et … collaboration.

claire-deprez-enfant-doight-bouche
claire-deprez-enfant-doight-oeil
claire-deprez-enfant-pensif-rodin